MORT SUBITE D’UN HOMME-THÉÂTRE

83 min, Documentaire, Québec, Canada, 2011
RéalisationJean-Claude Coulbois
ProductionNicole Hubert, Bernadette Payeur (ACPAV)
Languefrançais
Description courteLe refus des conventions, le goût de l’audace et du dépassement, le culte de l’exploration ont toujours inspirés le travail théâtral de Robert Gravel.
Sujets de film Art et la Culture , Portraits
Regis du cinemas, general

Acheter le DVD

Critiques de presse

Coulbois rend un hommage juste et senti à un de nos grands créateurs et défricheurs, trop tôt disparu. Louis-Paul Rioux, Mediafilm Le résultat final est d’une remarquable cohérence. Marie-Andrée Brault, Jeu Revue de théâtre Un vrai film passionnant, étonnant. D’un vrai cinéaste. Sur un être inclassable, à part, un virus... Michel Bélair, Le Devoir

Détails du film

Synopsis
Montréal, printemps 1996. Entre son dernier match dans la L.N.I. et les répétitions de sa pièce : « Thérèse, Tom et Simon… », le film suit Robert Gravel, un homme-théâtre unique et rassembleur qui, par ses créations audacieuses et prophétiques, a écrit une des plus belles pages du théâtre au Québec. En évoquant les principales étapes d’un parcours artistique foisonnant, le film fusionne le portrait de l’homme avec celui d’une époque de remises à jour et de libération, celle de tous les possibles.

 

À partir de matériel inédit tourné avec Robert Gravel et des extraits de ses pièces, Mort subite d’un homme-théâtre explore les relations souterraines qui révèlent l’homme à travers ses créations. Un film tonique et décapant sur un homme doté d’une énergie hautement contagieuse.

 

Équipe
Scénario et réalisation : Jean-Claude Coulbois

Direction photo : Catherine Legault

Montage Sonore: Olivier Calvert

Musique : Michel Smith

Productrice : Nicole Hubert

Productrice exécutive : Bernadette Payeur

Une production de : L’ACPAV

 

Partenaires financiers

SODEC

Conseil des Arts du Canada
ROGER Documentary Fund

ONF

PRIM

SCAM

TV5

Réalisation

Jean-Claude Coulbois

Né à Paris, Jean-Claude Coulbois vit et travaille au Québec depuis 1968. Après des études en cinéma et communications à l’UQAM,(1969-72), il s‘investit dans l’apprentissage du montage qu’il identifie comme l’étape déterminante où le film s’écrit en même temps qu’il trouve sa forme finale. Alternant le montage (Higelin de Pierre Barouh, Lettre à mon pèreCap tournante de Michel Langlois) et la réalisation, il entreprend à partir de 1995 une série de films questionnant diverses facettes de l’identité québécoise à travers les liens qui unissent le théâtre de création et l’évolution de la société. Au fil des ans, cette production explore différentes formes de cinéma direct : du court-métrage, Joyeux Noël, Julie (1997), au long-métrage documentaire avec Un Miroir sur la scène (1997), regard rétrospectif en deux volets sur l’émergence théâtrale au Québec des années 60 jusqu’au tournant du siècle. Par la suite, il parcourt Le Territoire du comédien (1999) avec le comédien Jean-Louis Millette avant de suivre le cheminement créatif vécu par un groupe d’acteurs durant les répétitions de Messe solennelle pour une pleine lune d’été, un texte de Michel Tremblay mis en scène par André Brassard, à travers une chronique documentaire, La Naissance d'une messe (2002). En 2007, il sort le coffret livre-dvd Un sur mille - Dits et Inédits . La même année, il présente Un Soir, les albertine..., un film de 26 minutes tourné avec la complicité de quelques-unes des meilleures comédiennes du Québec réunies par Martine Beaulne. En 2012, il signe un documentaire (commencé en 1996) sur Robert Gravel : Mort subite d'un homme-théâtre. En 2013, il préface la publication de Thérèse, Tom et Simon…, la dernière œuvre de Robert Gravel dont il fait l’adaptation cinématographique. Parallèlement, il réalise Nous autres, les autres, troisième volet de la trilogie Un Miroir sur la scène.   Filmographie   Nous autres, les autres (2016 / 83 min) Mort subite d'un homme-théâtre (2012 / 83 min) Un Soir, les albertine... (2007 / 26 min) La Naissance d'une messe (2002 / 72 min) Le Territoire du comédien (1999 / 76 min) Un Miroir sur la scène (1997 / 2 * 52 min) Joyeux Noël, Julie (1997 / 15 min) C’t’en arrière de l’oubli (1979-82 / 52 min) Y’a toujours moyen d’les donner (1979 / 52 min) Retour aux pays d’en bas (1977 / 70 min) Portrait du peintre en vagabond (1974 / 24 min) Rêves d’habitudes (1972 / 44 min)