DES LUMIÈRES DANS LA GRANDE NOIRCEUR

90 min., documentaire, Québec, Canada, 1991
RéalisationSophie Bissonnette
ProductionLes productions Contre-jour inc.
LangueFrançais

Acheter le DVD

Pour vous procurer le DVD, rendez-vous à l’adresse suivante:
https://www.fondationlearoback.org/dons.htm

Critiques de presse

La mémoire de Léa Roback est infaillible. C’est tout le XXe siècle qu’elle raconte avec une verve et un humour qui font le charme du film. La caméra de Sophie Bissonnette est attentive. Elle a cette façon d’écouter qui font les meilleurs documentaires. Serge Dussault, La Presse

Détails du film

Synopsis

Léa Roback

Sa vie, son action, son engagement

À travers les « lumières » d’une militante québécoise juive, Léa Roback, féministe, syndicaliste, pacifiste et communiste, DES LUMIÈRES DANS LA GRANDE NOIRCEUR propose une vision moderniste de l’histoire du Québec, du début du XXe siècle jusqu’aux années duplessistes de la Grande Noirceur.

 

 

Équipe

Réalisation et scénario: Sophie Bissonnette

Recherche: Lisette Quesnel

Image: Martin Leclerc

Son: Marie-France Delagrave

Montage: Dominique Sicotte

Musique originale: Judith Gruber-Stitzer

Productrice déléguée: Claire Lapointe

Producteur associé: François Bouvier

Productrice: Sophie Bissonnette

Produit par: Les productions Contre-jour inc.

 

Partenaires financiers

Téléfilm Canada

Société générale des industries culturelles – Québec

Conseil des arts du Canada

Fonds d’aide à la production non destinée aux salles de cinéma du Ministère des communications, Canada

Programme d’Aide au cinéma indépendant (Québec) de l’Office national du film du Canada

 

Avec la collaboration de:

TV5 Québec, Canada

Radio-Québec

 

 

Tous les profits des visionnements sont versés à la Fondation Léa Roback

www.fondationlearoback.org/

Réalisateur

Sophie Bissonnette

Sophie Bissonnette réalise des films documentaires depuis 1979. Cette cinéaste indépendante signe son premier documentaire, UNE HISTOIRE DE FEMMES en 1980, une coréalisation primée Meilleur long métrage québécois de l’année.

 

Depuis, avec chacune de ses œuvres, elle aborde différents genres, s’intéressant à la vie des femmes, à l’histoire ouvrière et à la justice sociale. Elle a notamment réalisé: « QUEL NUMÉRO WHAT NUMBER? » (1985) sur la révolution informatique et le travail des femmes; DES LUMIÈRES DANS LA GRANDE NOIRCEUR (1990) sur une femme exceptionnelle, Léa Roback; PARTITION POUR VOIX DE FEMMES (2001), tourné dans une vingtaine de pays à l’occasion de la Marche mondiale des femmes; SEXY INC. (2007) et ÊTRE OU PARAÎTRE? (2010) sur les effets nocifs pour les jeunes des images sexistes et sexualisées dans les médias. Plus récemment, elle réalise des webdocumentaires (LES DAMES DU DOC, LA LIGNE DU TEMPS DE L’HISTOIRE DES FEMMES) et elle anime des ateliers numériques de récits de vie (RÉCITS MIGRATOIRES).

 

Sophie Bissonnette est aussi très engagée dans le milieu culturel pour promouvoir le documentaire, le film d’auteur et le cinéma des femmes. Elle est notamment cofondatrice des Rencontres internationales du documentaire de Montréal et de Réalisatrices Équitables.