AMERICANO

110 min, documentaire, Québec, Canada, 2007
RéalisationCarlos Ferrand
ProductionSylvain l’Espérance (Les films du tricycle)
Languefrançais
Description courteLe voyage personnel d’un cinéaste québécois-péruvien parcourant les ruelles des Amériques.

Acheter le DVD

Critiques de presse

De son enfance à aujourd'hui, le cinéaste effectue le plus beau des voyages... André Lavoie, LE DEVOIR À la fois pudique et poignant. Marc-André Lussier, LA PRESSE

Détails du film

Synopsis

De la Patagonie au Nunavut, au cours de quatre années, Carlos Ferrand a revu des amis chers, des hommes et des femmes rencontrés jadis lors de ses vagabondages américains : des parents, des cinéastes et professeurs, la cuisinière de son enfance, un médecin, tous porteurs d’une mémoire et d’histoires fortes et signifiantes, qu’il a voulu tirer de l’ombre. Des histoires qui témoignent des grands bouleversements politiques des dernières années et qui nous invitent, chacune à leur façon, à un questionnement sur l’identité.

 

Americano nous laisse le souvenir du plus beau legs qu’un immigrant peut faire à son pays d’accueil : lui raconter d’où il vient et lui parler de la blessure de l’exil. Il laisse le souvenir d’un cinéaste qui chante, d’une cuisinière qui sait parler aux animaux, d’un chasseur d’ombres et de peuples disparus, de lutteurs masqués et de sacrifices humains, d’une prière à la Santa Virgen de la Guadalupe, d’hommes et de femmes qui se battent pour la justice ; souvenir aussi d’un chant gospel et d’un poème d’Aimé Césaire; et enfin de « la princesse d’un futur incertain » et des espoirs d’un cinéaste pour un continent.

 

Vaste par le territoire qu’il embrasse, le film demeure un voyage intime par le regard qu’il pose et la parole qu’y tient Ferrand. II se déploie comme un long chant de blues inspiré par la présence des peuples fondateurs. Americano est inclassable: road movie, plongée dans la mémoire, journal intime, film engagé sans être militant, film poétique empreint d’une profonde humanité.

 

Équipe

Recherche, scénarisation et réalisation : Carlos Ferrand

Images : Carlos Ferrand

Caméra additionnelle : Raul Gallegos de la Piniella

Prise de son : Catherine van der Donckt, Marcel Fraser, Juan Tadeo Guarani, Baruch Arias, Rene Laruta, Isaac Moreno

Montage : Dominique Sicotte

Montage assistée de : Marie Macaire

Musique : Kevin Dean

Mixage : Jean-Pierre Bisonnette

Post production sonore : Studio spr

Recherche d’archives : Nancy Marcotte

Production : Sylvain l’Espérance

 

Partenaires financiers

Fonds canadien de television

SODEC

ONF

Conseil des Arts du Canada

Télé-Québec

 

Réalisateur

Carlos Ferrand

Carlos Ferrand est né à Lima Pérou. En trente-cinq ans de métier comme scénariste réalisateur et directeur photo, Carlos Ferrand a réalisé une quarantaine de films et vidéos : Cimarrones (1982), Cuervo (1989), Il parle avec les loups (2002), Casa Loma (2002), Americano (2007). Il a également collaboré, en tant que directeur de la photographie, à plus d’une cinquantaine d’œuvres : Du pic au cœur (2001) de Céline Baril, Lumière des oiseaux (1999) de Jean-Philippe Duval, L’esprit des lieux (2006) et Dans les villes (2006) de Catherine Martin. Il travaille en documentaire ainsi qu’en fiction. Carlos Ferrand vit à Montréal avec sa famille.

 

Filmographie sélective

 

Jongué, carnet nomade (2019, 80min)

13, un ludodrame sur Walter Benjamin (2017 / 77 min)

For You (2015 / 80 min)

Planète Yoga (2011 / 90 min)

Americano (2007 / 110 min)

La Griffe Magique (2005 / 52 min)

Poste restante, le ciel (2005 / 8 min)

Flores (2005 / 5min)

A-3 (2005 / 7 min)

Le peuple de la Glace (2003 / 52 min)

Il parle avec les loups (2002 / 52 min)

Ajawajiwesi (1999 / 52 min)

Visionnaires (1998 / 52 min)

Cuervo (1989 / 80 min)

Cimarrones (1982 / 28 min)

Niños (1973 / 18 min)

Prix et mentions

Rencontres internationales du documentaire de Montréal
Prix image Montréal