LA RÈGLE D’OR

75 min, Documentaire, Québec, Canada, 2011
RéalisationNicolas Paquet
ProductionKarina Soucy (franC doc films)
Languefrançais
Description courteÀ Malartic, 200 familles déracinées pour quelques lingots d'or.
Regis du cinemas, general

Acheter le DVD

Critiques de presse

Le réalisateur a le mérite d’être nuancé[..] et a laissé les citoyens prendre la parole. Première heure, Radio-Canada … un film à voir (et à méditer) pour se faire une tête sur la présence des géants miniers au Québec, à l'heure du Plan Nord. Normand Provencher, Le Soleil Ce film est le fruit d'une enquête patiente et difficile, car rares sont ceux qui veulent parler. Odile Tremblay, Le Devoir

Détails du film

Synopsis
À Malartic, en Abitibi, les citoyens sont chassés de leur terre, de la ville qu’ils ont bâtie de leurs mains. Bientôt sous leurs pieds, un trou béant, une cicatrice de mine à ciel ouvert; et le bruit des détonations qui gâche déjà la vie de ceux qu’on a laissés là, dans la poussière et les camions. La compagnie se paye un quartier, un village, littéralement, avec la promesse d’un futur brillant. Loin du didactisme et du militantisme, le cinéaste enquête doucement, faisant parler quelques villageois qui osent briser la loi du silence. D’une séquence à l’autre, nous assistons à l’effondrement du mirage doré. Un drame d’une ampleur inégalée se profile, faisant déjà des victimes. Des milliards dans les poches de la minière et bientôt, le Québec pantois devant le pillage qu’il a permis.

 

Équipe
Scénario et réalisation : Nicolas Paquet

Direction photo: François Vincelette

Son: Philippe Scultety, Mélanie Gauthier

Montage: Natacha Dufaux

Composition: Brigitte Lacasse

Production:  Karina Soucy (franC doc films)

 

Partenaires financiers

FMC

SODEC

PRIM

Conseil des Arts et des lettres du Québec

Conseil des Arts de Montréal

Conseil des Arts du Canada

Télé-Québec

Réalisation

Nicolas Paquet

Cinéaste indépendant, Nicolas Paquet réalise en 2011 son premier long métrage documentaire intitulé La règle d’or. Ont suivi le long métrage Ceux comme la terre et le court métrage Les sucriers, présentés dans de nombreux festivals au Canada et à l’étranger. En 2017, il lance Esprit de cantine, sélectionné notamment aux Rencontres internationales du documentaire. Ce film a été tourné dans le village qu’il habite, Saint-Alexandre de Kamouraska. Son plus récent film, Chef.fe.s de brousse, dévoile le combat de trois chef.fe.s. qui proposent une cuisine identitaire issue du territoire. Par ses créations, il propose une mise en images des réalités rurales fondée sur une recherche de sincérité. Il construit un lieu de parole pour les résistants du quotidien. 

 

Détenteur d’une maîtrise en philosophie politique sur la question de la résurgence indigène, il met en images ses réflexions et questionnements sur la communauté, le territoire rural, la perte et l’injustice. Il est cofondateur de franC doc, une maison de production ancrée dans le Bas-Saint-Laurent depuis 2003. Il a notamment produit les documentaires Verdoyant pure laine (2005) et A beau venir qui part de loin (2009).

 

Nicolas Paquet est un des fondateurs du ciné-club Projections Cinédit. Il a participé activement au développement du l’École des métiers du cinéma et de la vidéo du Cégep de Rivière-du-Loup. Il a été membre du comité de mise sur pied du Festival « Vues dans le tête de », premier festival de films de Rivière-du-Loup. Il a été membre des conseils d’administration de plusieurs organismes qui militent pour la vitalité et l’avenir du cinéma documentaire (Documentaristes du Canada, Observatoire du documentaire, Conseil québécois des arts médiatiques, les Films du 3 mars, Paraloeil).

 

Filmographie documentaire

 

Chronique du bout de mon rang – 2020 – 11 minutes

Buttes – 2020 – 3 minutes

Chef.fe.s de brousse – 2019 – 70 minutes

Esprit de cantine – 2017 – 78 minutes

Les sucriers – 2016 – 15 minutes

Ceux comme la terre – 2014 – 73 minutes

La règle d’or – 2011 – 75 minutes

L’âme d’un lieu – 2009 – 30 minutes