NALLUA

76 min., Documentaire, Québec, Canada, 2015
RéalisationChristian Mathieu Fournier
ProductionLes vues du fleuve
LangueInuktitut
Description courte

Ruth Sangria est la toute dernière survivante du village de Qarmaarjuit qui, en 1943, a vu 24 personnes, soit plus de la moitié de sa communauté, trouver la mort dans d’étranges circonstances.

Détails du film

Synopsis

 

Ruth Sangria est la toute dernière survivante du village de Qarmaarjuit qui, en 1943, a vu 24 personnes, soit plus de la moitié de sa communauté, trouver la mort dans d’étranges circonstances. Plus d’un demi-siècle plus tard, Ruth, accompagnée d’Elisapie, une membre de la famille qui l’a recueillie à l’époque, retourne sur les lieux de la tragédie, en plein cœur de l’île de Baffin, dans le Grand Nord canadien.

 

Équipe

 

Réalisateur : Christian Mathieu Fournier
Recherche : José Gérin-Lajoie
Direction photo: Christian Mathieu Fournier
Montage: René Roberge
Conception sonore: Claude Beaugrand
Musique: Bertrand Chénier
Producteur: Nadine Beaudet
Distribution : Spira

 

Avec Ruth Sangoya, Elisapie Ootoova et Rhoda Arnakallak

 

 

Ce film fait partie de la Collection SPIRA. SPIRA est une coopérative issue de la fusion, en 2015, de Spirafilm et Vidéo Femmes, qui soutient et stimule la création et la production en cinéma indépendant, et qui distribue des œuvres pour en assurer le rayonnement au Canada et à l’étranger. Pour en savoir plus sur SPIRA et son catalogue, rendez-vous au https://www.spira.quebec/

Réalisateur

Christian Mathieu Fournier

Après des études en cinéma à l’Université Laval, son expérience cinématographique en documentaire débute en 2002 avec le film Mourir au large qui témoigne des préoccupations des pêcheurs gaspésiens de poissons de fond et de Maudite machine ! un portrait humain sur l’univers des joueurs compulsifs à la loterie vidéo-poker. En 2004, son film Make money, salut bonsoir! portant sur les travailleurs victimes de la bérylliose à la mine Noranda de Murdochville lui vaut le prix du Public et le prix Enviro au Festival de films de Portneuf sur l’environnement. Il enchaîne ensuite avec Léandre Bergeron, avec conviction sans espoir (2008), une rencontre avec le non- conformiste d’un homme, inébranlable dans sa volonté de liberté et sa lutte pour la défense de sa vision sociale, politique et familiale.

 

Son plus récent documentaire, L’ange des Grondines (2012) a reçu le prix du Public au Festival de films de Portneuf sur l’environnement 2013. Ce film présente avec sensibilité l’enfance éternelle de Joseph Étienne, qui à 73 ans, vit le moment présent et la découverte de territoires imaginaires. Son prochain documentaire Nallua (2015) s’intéresse à la communauté de Pond Inlet au Nunavut.

 

Depuis 1999, Christian oeuvre à titre de chargé de projets. Il a réalisé et coordonné plus de 200 mandats. De manière générale, il agit comme producteur et réalisateur de documentaires. Son expertise s’est développée grâce à sa passion pour son métier. Il est minutieux, rigoureux, professionnel et polyvalent. Il est également directeur photo. Sa caméra est unique, très humaine, près des personnages tout en étant à la fois esthétique et poétique.