PRIÈRE POUR UNE MITAINE PERDUE

79 min, documentaire, Canada, 2020.
RéalisationJean-François Lesage
ProductionLes Films de l'Autre
LangueFrançais/Anglais/Créole

Détails du film

Synopsis

La nuit tombe. Il neige sur Montréal. Des gens font la file au bureau des objets perdus de la société des transports. Tous ont perdu un objet qui, quand on s’y attarde, devient le symbole d’une perte plus profonde. Prière pour une mitaine perdue est un documentaire de création — par moment mélancolique, par moment festif, toujours amoureux — qui aide à traverser l’hiver.

 

Crédits

Scénario et réalisation : Jean-François Lesage

Direction photo : Marianne Ploska

Montage : Mathieu Bouchard-Malo and Ariane Pétel-Despots

Prise de son : Marie-Andrée Cormier

Conception sonore : Marie-Pierre Grenier

Mixage sonore : Olivier Germain

Musique : Tom Brunt

Produit par : Les Films de l’Autre, Jean-François Lesage

 

Mot du réalisateur

Avec Prière pour une mitaine perdue, je souhaitais aborder le thème de la perte et du désir d’un retour. Mon intention était de me tremper dans la nostalgie en faisant un film en noir et blanc avec une bande sonore jazz comme certaines œuvres phares des années 60. Je me suis également dit que le Bureau des objets trouvés de la STM serait un excellent point de départ pour y repérer mes protagonistes. Ce fut bien le cas.

Au cœur de ma démarche, il y a l’idée que toute personne pourrait faire l’objet d’un documentaire. Je crois que la parole de chacun de nous peut être intéressante si on l’écoute : c’est une question de regard. Cette hypothèse, qui m’aide dans la création, a cependant été mise à rude épreuve pendant le tournage parce que les protagonistes n’étaient pas enclins à passer de longues heures dehors avec mon équipe pendant les nuits froides d’hiver – ça se comprend. Ils étaient moins généreux avec nous que pendant un tournage d’été. Malgré tout, je continue de croire fermement à cette idée. Pour donner encore un peu dans la nostalgie, ma méthode de travail s’inspire de la chanson d’Harmonium : « On a mis quelqu’un au monde, on devrait peut-être l’écouter ».

 

Réalisateur

Jean-François Lesage

Après des études de droit, Jean-François Lesage fait ses débuts comme journaliste pour la télévision de Radio-Canada en Alberta et en Colombie-Britannique. En 1998, bouleversé par la découverte du cinéma chinois, il s’envole pour Pékin. Il y vivra six ans et il y réalisera son premier documentaire de création, Une nuit en Chine (2004), puis avec son frère Philippe Lesage, Comment savoir si les petits poissons sont heureux ? (2009). De retour à Montréal, il réalise Conte du Mile End (2013), film de clôture de Visions du Réel 2014, puis Un amour d’été (2015), Grand prix de la compétition nationale longs métrages des RIDM. La rivière cachée (2017) son quatrième long métrage a remporté le Prix spécial du jury de la compétition nationale longs métrages des RIDM.

 

Filmographie

 

La rivière cachée (2017 / 75min)

Un amour d’été (2015 / 62 min)
Conte du Mile End (2013 / 68 min)
Comment savoir si les petits poissons sont heureux? (2009 / 100 min)
Une nuit en Chine (2004 / 52 min)