ZAVEN VS GOLIATH

47 min., Documentaire, Québec, Canada, 2018
RéalisationDoina Harap, en collaboration avec Olivier Léger
ProductionDoina Harap, en collaboration avec Olivier Léger
LangueFrançais, anglais
Description courte

La fièvre des promoteurs immobiliers transforme Griffintown. Zaven Darakjian, propriétaire du garage Pit Stop, qui y vit avec sa famille depuis 1968, refuse de vendre sa propriété. Son histoire est le combat de David contre Goliath.

Détails du film

Synopsis

Zaven Darakjian héro malgré lui, « David » des temps modernes, résiste aux géants promoteurs de Griffintown, dans sa lutte de préserver sa propriété acquise avec le travail d’une vie. C’est l’histoire d’un des petits propriétaires et artisans, à l’ombre des grands investisseurs. Sur fond de gentrification précipité d’un quartier, une histoire d’injustice et corruption municipale.

 

Credits

Réalisation : Doina Harap en collaboration avec Olivier Léger

Scénario : Doina Harap en collaboration avec Olivier Léger
Direction Photo : Olivier Léger

Prise de son : Olivier Léger

Montage : Justine Gauthier

Conception sonore : Olivier Léger

Musique : Wiktor Tyrchan

Mixage : Jean-Paul Vialard

Production : Olivier Léger

 

Mot de la réalisatrice

J’envisage cette histoire comme une fable presque tragique sur la difficulté qu’ont les individus à faire valoir leurs droits face au pouvoir englobant des grandes sociétés. Cette histoire n’est surtout pas un fait divers, mais le puissant récit d’une confrontation où un homme seul, des citoyens et des experts se regroupent pour sauver de l’oubli non seulement un garage, mais tout un quartier. Devant les intérêts en jeu, leurs voix ne sont pas entendues par une Ville entièrement soumise aux pressions occultes de la corruption et de la collusion. Quand j’ai décidé de suivre cette histoire, j’étais face à un dilemme majeur. Je n’avais pas de budget, pas de scénario, mais une situation exceptionnelle, qui se développait à toute vitesse.

 

Avec Olivier Léger, mon complice dans la réalisation et la production du film, nous avons décidé de prendre le risque de plonger dans le tournage, car on devait enregistrer les faits au moment où ils se passaient. Mais nous étions confiants de tenir là un sujet unique. Nous avons filmé et photographié l’évolution des événements au fur et à mesure pendant presque 4 ans.

 

En suivant l’histoire de Zaven dans sa lutte de préserver sa propriété contre des grands promoteurs immobiliers,  nous avons essayé de déconstruire le « fait divers ». Il s’agissait de transmettre la réalité de ce combat dans toute son ampleur, dans toutes ses conséquences, et d’immerger le spectateur dans ce que vivent réellement cet homme, sa famille, ce quartier au quotidien.

 

Nous avons approché le sujet du film comme une « fable », cela nous donnait une grande liberté au niveau du traitement audiovisuel.  L’ensemble du récit est construit autour de Zaven et suit son évolution mais ce combat de David contre Goliath devient une histoire universelle. Dans ce film, on s’intéresse à la résistance et à la dignité de cet homme, qui l’amène à transcender sa condition, dépasser le fait divers et mener un combat universel.

 

Cette histoire nous a touché, non pas parce qu’elle est unique, mais justement, parce qu’elle ressemble à tant d’autres, que nous la vivons tous d’une certaine manière, que nous nous en rendions compte ou pas.

Réalisatrice

Doina Harap, en collaboration avec Olivier Léger

Doina Harap, a un baccalauréat en linguistique à l’Université de Bucarest, et en production de film à l’Université Concordia à Montréal. Elle travaille plusieurs années en tant que réalisatrice et productrice à Toronto pour TFO. Ensuite, à Montréal, elle se dédie à la création de documentaires, et elle réalise 9 documentaires. Doina Harap est membre active de la SARTEC, ARRQ, et Réalisatrices Équitables.

 

En 2018, elle a réalisé le film Zaven vs Goliath en collaboration avec Olivier Léger.